bonjour madame tranquille

Bienvenue ,partagez les moments sympas de mon séjour au Burkina

  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2016

30 janvier, 2016

livres

Classé dans : Non classé — lerouxmj @ 12:39

Hier après midi j’allais à pied à l’Institut français rapporter des livres à la bibliothèque, je suis passée devant un jeune assis sur une pierre qui en me voyant s’est vite levé pour me saluer et marcher avec moi. J’ai eu droit à un « bonjour ma Sœur » un peu surprenant, d’ habitude c’est « bonjour tantine ou bonjour la blanche ».J’ai voulu une explication : vous êtes une sœur puisque vous avez des bibles à la main. J’ai du rectifier mon état civil et du coup il a voulu me vendre des T-shirts pour mon fils :pas de succès ;pour ma fille :pas mieux. Il n’a pas essayé pour moi, ses T-shirts tout poussiéreux et tout chiffonnés n’avaient aucune chance de me plaire. Il ne s’est pas découragé et a proposé que l’on fasse du commerce ensemble : je lui fournissais des bibles et il les revendait avec une commission. Visiblement la différence entre un roman policier et une bible est incompréhensible pour un analphabète, je n’ai pas voulu lâcher mes livres et il a été un peu déçus par mon manque de coopération.

23 janvier, 2016

anciens élèves

Classé dans : Non classé — lerouxmj @ 18:55

La deuxième année de ma présence ici   j’avais ramené de France  deux appareils de photos pour mes élèves de terminale qui promettaient de me les rembourser et de faire fructifier cet investissement. Noufou a remboursé,  pris quelques photos lors de mariages ou cérémonies diverses, mais n’arrivait pas à faire de vrai bénéfice car les gens commandaient, mais ne le payaient pas toujours. Il n’a pas eu le bac et vivote en réparant des télés. Mohamed n’a rien remboursé (on ne gagne pas à tous les coups) il est en quatrième année de médecine, fait des photos d’identité dans les lycées et depuis cette année des cartes d’identité scolaire  avec au moins une dizaine de modèles différents,  les revenus lui permettent de vivre-pas très bien vu sa maigreur -mais il s’en sort. Il est venu me montrer la panoplie de ses différentes cartes, j’ai été très agréablement surprise car c’était assez artistique et joli. Il se renseigne pour avoir une bourse d’études pour le Canada et voit l’avenir avec optimisme :ça remonte le moral de savoir que pour quelques uns les études vont être utiles .

17 janvier, 2016

Ambiance post attentats

Classé dans : Non classé — lerouxmj @ 12:03

 

Hier matin les rues étaient presque désertes, à l’exception des journalistes qui faisaient du « radio trottoir ».En allant à la poste j’ai réussi à leur échapper, mais pas devant l’Institut français qui était fermé. Je n’avais pas de commentaires particuliers à faire, j’étais comme tout le monde indignée et choquée, mais pour le moment je me sens en sécurité à Bobo.La seule différence : j’ai renoncé à aller dans mon restaurant préféré »la Marguerite », parce qu’on y est en terrasse à côté du marché central où la foule est toujours dense. Ce qui était folklorique et attrayant ne l’est plus vu le contexte. Mes voisins burkinabés deviennent tyranniques et protecteurs, si je veux marcher dans le quartier il y a toujours une voiture pour  me proposer de me véhiculer, et vu leur insistance et leur sourire difficile de refuser. J’espère que ce n’est que provisoire, car j’aime bien marcher.

14 janvier, 2016

Mariage précoce

Classé dans : Non classé — lerouxmj @ 18:20

La Maman de Minata est venue inviter les sœurs à un mariage, celui de Minata 15 ans. Elle a été suivie de près par Minata en larmes, qui a expliqué que ses parents avaient décidé de la marier- pour une fois avec un jeune de 22 ans -qu’elle n’a vu qu’une fois, le samedi précédent. Pourquoi cette précipitation ? Son frère plus âgé a mis une fille enceinte et ne peut pas se marier et régulariser si ses sœurs ne le sont pas, donc les 2 mariages sont programmés à un jour d’intervalle. Les Sœurs sont très réactives dans ces cas là et ont vite alerté les services sociaux. Le père analphabète a été prié de trouvé un témoin capable de lire , de comprendre et de signer un papier s’engageant à reporter le mariage jusqu’ à la majorité de la miss, le mariage à 15 ans étant interdit par la loi. Mais la famille ne l’entend pas de cette oreille, donc le lendemain retour au service sociaux avec Aminata qui sous la contrainte a juré qu’elle était consentante. Depuis à l’école on se réparti les visites :une Sœur reçoit les grands-mères qui sont les plus acharnées à garantir un » bon avenir » à leur petite fille et qui trouve que la loi ,c’est une invention pour brimer le peuple ,donc on n’en tient pas compte ,personne ne voudra plus épouser cette sans cœur qui ne se soumet pas aux décisions familiales. Une autre Sœur gère les tantes, une autre la mère et moi le père qui ne comprend rien à ce que je dis mais qui est impressionné car « moringAvenir », asso dont je m’occupe parraine Minata et il craint de nous devoir des frais de scolarité, avec les blancs on ne sait jamais ce qu’ils peuvent inventer. Il semble que petit à petit l’idée d’annuler le mariage fasse son chemin, reste le problème de la dot qui a été versée et en partie consommée : le mouton n’est plus de ce monde, les pagnes servant à confectionner les habits de fêtes sont coupés, seules quelques caisses de bière sont là, mais personne ne veut s’en séparer et les redonner. Dans un premier temps la famille a juré qu’il n’y avait pas eu de dot, et maintenant brusquement il y en a eu une et celui qui fait capoter le mariage doit la rembourser. Les Sœurs sont résignées car ce n’est pas la première fois que ça arrive et Moringavenir va peut être participer au remboursement, je ne suis pas sure d’ avoir prévu une colonne pour ça dans les comptes de l’ association, mais vu les circonstances on va en créer une,en espérant qu’elle ne se remplisse pas trop vite.

5 janvier, 2016

Ethnies

Classé dans : Non classé — lerouxmj @ 16:19

Dimanche midi pour aller au repas du « centre Muraz »j’ai fait de la marche. Accompagnée par une amie hollandaise, Carla, nous avons démarré de son hôtel pour une heure de marche à travers la ville. Au bout de 200m première rencontre : 2 rastas prétendant nous , ont commencé à nous accompagner. Ils ont même prétendu que nous avions assisté à leur concert, un mois plus tôt et les avions beaucoup applaudi. Sachant que nous n’étions là que depuis une semaine et que le seul concert auquel nous avions assisté était celui d’une chanteuse plantureuse et non celui de 2 rastas maigrichons, c’était peu probable. Nous avons bien sur échangé nos noms et le plus jeune se prénommait  Gaël. Je lui ai fait remarquer que son prénom était breton et j’ai du expliquer où était la Bretagne. Il a voulu savoir si c’était une ethnie dominante, et je l’ai bien déçu en répondant que même si les bretons étaient des navigateurs courageux,  jusqu’ ’a nouvel ordre, ils ne dominaient pas la France. Mais alors qu’elle est l’ethnie dominante ? Il n’y a pas d’ethnies en France. Et comment vous faites pour choisir un président de la République si vous ne savez pas de qu’elle ethnie il est ?Je n’ai pas de réponse compréhensible à cette question. Il faut dire que le nouveau président burkinabé est « Mossi », l’ancien aussi et il était impensable qu’il en soit autrement. Ils nous ont laissé, remplacés rapidement par un couturier que l’on connaissait, puis par des marchands d’œuvres d’art qui voulaient bien sur que l’on fasse un détour par leur boutique. Nous sommes finalement arrivées à destination avec notre petite escorte.

 

Association S.O.S Animaux ... |
unafam29 Le Blog |
Centre social UNICITES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | partageonslaventure
| Association des Infirmier(e...
| T T G - Tennis de Table Gue...