bonjour madame tranquille

Bienvenue ,partagez les moments sympas de mon séjour au Burkina

  • Accueil
  • > Archives pour février 2011

26 février, 2011

Ici aussi?

Classé dans : Non classé — lerouxmj @ 12:27

Moktar, 14 ans, élève de 4ème en semaine, et marchand ambulant de serpillères pendant les vacances est devant le super marché un vendredi. Il me montre régulièrement ses bulletins scolaires qui sont très bons et pour l’encourager, j’achète ses serpillères (j’en ai maintenant une bonne réserve) Je le gronde de ne pas être en classe et il m’annonce qu’il y a grève suite à des émeutes. S’en suit un récit rocambolesque de policiers tirant sur la foule et de voitures brulées. Je le crois à moitié car je n’ai rien entendu, mais comme c’est lui qui me sert de gazette locale  et qu’il sait beaucoup de choses, je suis un peu inquiète. J’apprends que les lycées sont fermés par mesure de précaution et Sœur Margaret confirme que l’école est fermée jusqu’ à nouvel ordre. Sa version n’est pas vraiment celle du gamin : un jeune qui avait frappé sa copine à été arrêté par la police, a eu une crise de palu au commissariat, et malgré les soins attentionnés des policiers qui l’ont conduit à l’hôpital, il y est mort, ainsi que 2 autres jeunes atteint de la même crise de palu ou peut être de méningite .Et les jeunes ont brulé des voitures et des commissariats Son récit ne précise pas pourquoi une crise de palu provoque des blessures par balles, invoquées dans tous les récits. Problème : les émeutes se propagent et les policiers tirent à balles réelles. Pour le moment Bobo n’est pas concerné, le mouvement part de Koudougou à 200Kms et a atteint Ouaga, où les cours à l’université n’ont pas encore commencé pour l’année scolaire, les profs n’étant pas payés, ce qui énerve pas mal les étudiants Promis, je ne me moquerais plus de
la Consul quand elle fera un discours sur la sécurité. Mon « chef d’îlot » n’a pas d’adjoint et cela le préoccupe. La ville est divisée pour les français en îlots avec chefs d’îlots chargé -en cas de problème -d’ aider à l’ arrivée d’ éventuels secours. J’ai proposé de  devenir demi -adjoint au chef d’îlot, demi car je ne suis là que 6 mois par an, et si on trouve un autre demi,le problème sera résolu

23 février, 2011

un cher neveu

Classé dans : Non classé — lerouxmj @ 22:51

Je me suis encore fait arrêtée par les policiers municipaux, les 3 premières fois j’avais grillé le stop qui est au coin de ma rue .Il est très mal placé, car à l’entrée d’un petit pont à moitié cassé. Jusqu’ à maintenant je trouvais plus économique de payer les policiers pour une infraction plutôt que de casser une roue restant en équilibre dans le vide faute d’élan suffisant pour passer l’obstacle. Puis je suis devenue plus docile et j’ai fait le stop, j’ai eu du mal a franchir l’obstacle et..je me suis fait arrêter. Avant de laisser mon policier ouvrir la bouche-c’ est toujours le même-j’ ai proclamé : « aujourd’hui j’ai fait le stop »,je l’ ai répété 3 fois pour que ça devienne intelligible, et la réponse a été : « mais oui Tatie chérie, on sait, mais on vous a arrêté par amitié, juste pour vous dire bonjour et pour que vous nous payez un café ».J’ ai refusé fermement  en prétextant ne pas avoir de monnaie ,j’ ai refusé aussi de l’ appeler « neveu chéri »,c’est un manque de politesse, mais vraiment je ne le sentais pas. Il faut que je trouve un autre itinéraire, ce neveu là devient pénible. 

16 février, 2011

rédiger un projet

Classé dans : Non classé — lerouxmj @ 14:02

Avec beaucoup de précautions, j’explique à Sœur Margaret tout ce que j’ai appris sur la méthode d’apprentissage de la lecture en dioula et sur la formation payante des enseignants. A ma grande surprise elle a l’air ravie. Je crois qu’elle n’ a pas bien compris et lui réexplique une deuxième fois que c’est payant, elle est toujours aussi souriante. Elle m’énonce que je dois rédiger  un projet (avec sa méthode habituelle elle va droit au but : « tu sais faire un projet bien sur, tu vas me le préparer bien sur, et comme ça je le traduirai en anglais et je contacterai mes amis américains et ils me donneront beaucoup d’argent et je saurais s’ils pensent encore à moi »).C’ est tellement inattendu que des idées religieusement incorrectes me traversent l’ esprit :si l’ argent arrive -et elle ne semble pas en douter- il va être utilisé à tout autre chose  ,ou alors il y a un concours entre Sœurs à qui récolte le plus d’ argent, ou alors il faut faire un cadeau à l’ archevêque pour qu’ il accepte enfin de vendre le terrain sur lequel est construite l’ école ,ou alors sœur Margaret a elle aussi envie de faire bouger les choses sous ses airs « tout est parfait, on ne touche à rien et on prie »?Je vais quand même essayer de rédiger le projet, je n’ ai jamais fait ça ,mais je crois que ça m’ amuse assez pour me motiver. Et nos « analphabètes bilingues » vont peut être enfin progresser. Ce n’est pas insurmontable, puisque dans les écoles coraniques ils gèrent les analphabètes trilingues, avec l’arabe en plus. 

11 février, 2011

les profits dans l’ enseignement

Classé dans : Non classé — lerouxmj @ 13:52

Une jeune fille parisienne fait un mémoire sur les ONG confessionnelles et j’ai proposé de l’accompagner, en particulier à l’école Dominique Savio qui scolarise les enfants et adolescents déscolarisés qui trainent dans les rues. C’est à peu près ce que font les sœurs, mais ici ça a l’air efficace. Ils utilisent une méthode mise au point par des Suisses et qui consiste à apprendre à lire, écrire compter en Dioula et à passer au français progressivement. Nous visitons les classes et nous avons droit à « bon jour ma da me »bien anoné, c’est toujours aussi mignon. On nous démontre qu’ils savent des phrases en français :un élève se lève et déclame : « je demande la permission d’ aller aux toilettes » .On est un peu surprises, on ne sait pas s’il veut vraiment sortir ou si c’ est une démonstration(c’est une démonstration),et ça vaut mieux que les « je vais pisser »de mes élèves en début d’ année, quand elles ne savent pas comment s’ exprimer. Je trouve la méthode intéressante et on me donne les coordonnées de L’ONG suisse à Ougadougou. Je leur téléphone et on m’explique qu’il y a un bureau à Bobo ce qui est plus simple pour me renseigner. Le bureau est dans mon quartier, les suisses sont remplacés par des bobolaises fonctionnaires, car le gouvernement dans sa grande bonté organise des formations d’enseignants avec cette méthode, formations de 6 semaines payantes et hors de prix. Bien sur, on ne peut pas acheter les livres sans avoir au préalable fini la formation. Je joue les scandalisées et on me propose plusieurs solutions. Solution numéro un : je vole à une association une enseignante ayant déjà fait la formation (on peut m’aider en ce sens là), solution numéro deux : je m’entends avec une autre école pour regrouper les enseignants, le prix est divisé par le nombre. Le prix comprenant le logement en internat et les repas, j’espère qu’on n’en met pas plusieurs par lit et qu’ils ont des repas individuels. Il ne me reste plus qu’ a expliquer tout ça à Sœur Margaret qui m’a envoyé mener l’enquête. Elle a déjà du alléger les programmes à la rentrée car les enseignantes n’arrivaient à rien avec les programmes classiques, si je lui demande de rechanger cette année et en plus de payer ou voler pour le faire, je crois déjà entendre ses soupirs.

9 février, 2011

un bon fils

Classé dans : Non classé — lerouxmj @ 10:33

Hier j’ ai eu la visite d’ Ibrahim venu me montrer ses nouveaux tableaux .Comme souvent, j’ ai craqué et j’ en ai acheté deux, et surtout je l’ ai incité à faire une expo et à ne plus se faire arnaquer par ses vendeurs .Comme il est toujours à cours d’ argent , qu’ il est trop gentil et pas du tout combatif, il leur laisse ses tableaux en échange de peinture, où est le bénéfice ?J’ aime beaucoup ses tableaux et encore plus sa philosophie de la vie :il a 22ans et rêve d’ être «  un fils béni » et donc un bon musulman .Le fil béni est le fils aîné, qui arrive à subvenir aux besoins de la famille. Son père a deux femmes et 7 enfants, il est le fils de la première femme et la deuxième n’a que des filles, donc pas d’aide à attendre d’un deuxième fils béni. Il critique son père de ne pas donner plus d’argent (son métier est «  menuisier en valises à poules », nom pompeux pour désigner celui qui confectionne les cages pour entreposer et faire  voyager les poules), c’est un petit métier, et pas très rentable. Mais il ne le critique pas d’avoir deux femmes puisqu’ il n’est toujours pas exclu qu’il en prenne une troisième. Sa mère fait la lessive pour les gens du quartier et Ibrahim ne peut pas être « gradé » quand ses propres copains viennent faire laver leurs habits chez lui. Lui même paie sa mère pour faire laver ses affaires et là, il lui doit 2 semaines de lessive, ce qui est très déshonorant. Il y a 15 jours, il était venu me proposer de reprendre une petite boutique d’artisanat de son copain malien qui voulait rentrer au pays, car à Bobo il n’y a pas de clients et les affaires ne marchent pas : donc messieurs vous voulez me fourguer un commerce en faillite, il faudrait peut être apprendre à trouver des arguments plus convainquant, c’ est le moment de sortir un beau mensonge !Je voudrais essayer de faire faire des cartes postales reproduisant ses tableaux ,mais il va falloir chercher un endroit plus  dynamique que  Bobo pour les vendre. 

J’ai aussi un de mes élèves de terminale très idéaliste qui rêve d’être un fils béni, mais celui là, depuis que je lui ai donné un ballon de foot, il rêve aussi de chaussures de foot. Je me sens presque coupable d’avoir introduit un début de virus de la société de consommation. 

5 février, 2011

Anti-vol

Classé dans : Non classé — lerouxmj @ 18:33

Comment faire pour avoir un chien méchant et gratuit. C’est la préoccupation de Sœur Margaret. Un Monsieur venait vendre un joli chiot, il a cru bien répondre en disant qu’il était très affectueux et gentil, et a été surpris de voir l’animal refusé.
La Sœur veut un chien de garde féroce. Première question : pour défendre quoi ? Réponse : les ordinateurs bien sur .Mais ma sœur il y a 3 ordinateurs et 2,5 de cassés, le dernier ne fonctionne que 5 minutes par jour et il faut 1 heure pour le faire démarrer. Quel voleur va être assez stupide pour escalader un mur de plus de 2 mètres pour repartir avec un ordi cassé sous le bras. Quand aux filles de l’Internat -qu’il faudrait peut être défendre- elles détestent majoritairement les chiens et vont être les premières à se faire mordre. Ne me regardez pas en disant qu’il faut un dresseur de chien, je ne suis pas douée pour ça : le dernier que j’ai éduqué avec l’aide de mes filles en est ressorti très capricieux et exagérément affectueux, je me consolais en le trouvant intelligent, mais avec du recul, je n’en suis plus si sure. Mais il me semble qu’un chien normal et gentil ne présenterait aucun danger et ferait la différence entre des mollets de jeunes filles au ras du sol et ceux d’un voleur la nuit sur un mur. Et votre dernier chien qu’ est il devenu ? 

 

Association S.O.S Animaux ... |
unafam29 Le Blog |
Centre social UNICITES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | partageonslaventure
| Association des Infirmier(e...
| T T G - Tennis de Table Gue...