bonjour madame tranquille

Bienvenue ,partagez les moments sympas de mon séjour au Burkina

  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2011

27 janvier, 2011

Des filous

Classé dans : Non classé — lerouxmj @ 12:02

Je dois acheter du tissus et je vais donc au marché central.je commence à me repérer et à estimer que je peux me passer de guide, donc je ne téléphone pas à Lazarre, je joue les indépendantes. Dès le premier mètre ,un marchand poli et souriant propose de m’escorter en me précisant qu’il est un ami de Lazarre,j’ en déduis que tout le monde sait que Lazarre est mon guide habituel. Je commence à examiner les «  basins », ils sont teints à la main et pas toujours très bien rincés, il faut bien ouvrir l’œil pour éviter d’acheter du tissu taché. Puis arrive Lazarre  tout essoufflé, je ne sais qui l’a informé que je faisais mes achats. Il n’est pas content, son ami se prend un savon en dioula et essaie de s’incruster, mais fini par partir. Et il m’explique que ne dois pas venir toute seule, il y a trop de filous dans le marché et même des filous qui se disent ses amis. Je demande donc ce que font les filous .Ils sont très filous, par exemple si j’achète des citrons-ce que je viens de faire-un Lazarre honnête demande à la marchande de me rajouter 4 citrons gratuitement, un filou ne demande rien, mais revient après mon départ récupérer 4 citrons. Et dans le cas des tissus, comment va s’y prend le filou de base ? Il s’arrange avec le marchand pour me faire payer 3 pagnes et ne m’en donne que 2,5 pour revenir chercher la différence de prix ensuite. Et là, je suis d’ accord, il y a beaucoup de filous, je n’ai pas toujours le métrage que j’ai payé et pourtant je me crois  vigilante. Ce que je n’arrive pas à savoir, c’est si les guides ont une pièce lorsqu’ ils amènent des clients qui font des achats, je suppose que ça doit donner lieu à des discutions sans fin, pour le plus grand plaisir de tous, puisque c’est financé  par «  le blanc ». 

26 janvier, 2011

Petits fours et discours

Classé dans : Non classé — lerouxmj @ 10:18

La nouvelle Consul de Ouagadougou est venue hier présenter ses vœux aux français de Bobo et nous apprendre que notre Consul honoraire partant, il fallait le remplacer, d’ où appel à candidature. On a eu droit à un assez long discours sur la sécurité, après avoir énuméré les mesures prises, elle a quand même reconnu qu’on était en zone verte, donc à priori sans menace spéciale, mais surtout si on remarque un fait inhabituel et suspect, il faut vite le signaler à l’ambassade. On avait l’impression qu’ils sont frustrés à l’ambassade de ne pas être en zone plus dangereuse, bonne pour leur carrière et leurs salaires, et qu’ils demandent l’aide de notre imagination pour inverser la donne. Je ne crois pas que ce soit les gens de Bobo qui vont beaucoup aider dans ce sens là, même les chiens errants sont léthargiques et dorment au soleil sans aucune agressivité, et les humains ne sont pas beaucoup plus réveillés.Ca m’ a permis de constater que je ne connaissais pas grand monde et de rencontrer la doyenne de la communauté française de 83 ans suivie de très près par de futurs doyens et doyennes, ils sont bien une dizaine ayant dépassé 80 ans et semblant en pleine forme sous ce climat. 

20 janvier, 2011

Visite de courtoisie

Classé dans : Non classé — lerouxmj @ 17:42

Comme prévu nous sommes parties chez Sally pour discuter  stagiaires et bénévoles- que l’on trouve partout sauf chez les sœurs-. Nous avons été accueillies très chaleureusement, car, oh surprise ! Sally avait travaillé longtemps avec les sœurs et c’était même Sœur Clara qui l’avait aidé à démarrer son association. Problème pour tout le monde, Sœur Clara a eu une crise cardiaque et a dû repartir en Espagne où elle récupère très lentement et ne peut plus ni parler ni écrire. Comme elle n’a pas laissé de documents et que toutes les sœurs ont changé, tout ce qui est adresse des contacts est perdu, et c’est finalement Sally qui en sait le plus. Pour trouver des stagiaires ou de l’aide une seule façon : se faire connaître grâce à Internet (promis je ne lui ai pas soufflé la réponse).Le site personnel de Sœur Margaret ne fait pas l’affaire (ça non plus je ne l’ai pas soufflé), et non, je ne ferais pas le site internet. Sur le chemin du retour dans l’euphorie d’une visite aussi prometteuse, Sœur Margaret a voulu aller chez « burkina pas cher », un bazar tenu par des libanais. Le but : voir les prix pour savoir si en ramenant des choses d’Inde cet été ce serait rentable, car moins cher que chez le libanais. Sœur Margaret est indienne et revient chez elle tous les 2 ans. Mais penser qu’on peut rivaliser avec des libanais me parait très illusoire, et se faire prendre à la douane pour du trafic de casserole, pas très sérieux. Surtout que les talents de commerçant de quelqu’ un qui , à l’école, vend les robes à perte reste à démontrer, mais restons optimiste, la sœur va peut être nous étonner. 

16 janvier, 2011

razzia

Classé dans : Non classé — lerouxmj @ 19:48

L’exposition est terminée et les sœurs ont pris le temps d’y aller, ne me trouvant pas sur place elles se sont photographié devant mes aquarelles, il ne manque que le journal avec la date pour prouver leur présence, comme dans un film policier. Même si les commentaires ont été un peu succins pour mon goût, ça démontre un début d’intérêt. La nouvelle obsession de sœur Margaret est de trouver des bénévoles pour l’école. Jusqu’ à maintenant c’était non, elle n’en voulait pas et depuis que c’est oui, il faut que ce soit oui tout de suite. Je suggère dans un premier temps de faire un site internet, et elle me renvoie à son site personnel en Inde, on ne va pas quand même aller vers le culte de la personnalité, rassurez moi !j’ai eu l’imprudence de lui parler d’une association qui fonctionne très bien et qui refuse et sélectionne ses bénévoles. C’est aussi une école pour les enfants déscolarisés avec des ateliers d’artisanat. Je suis chargée de prendre rendez vous avec la directrice que je connais et d’escorter sœur Margaret là-bas pour essayer de la convaincre de réorienter ses bénévoles superflus vers notre école. D’ accord ,mais avec des garanties :j’ ai le droit de parler, et pas de leçon de morale bien sentie sur les égoïstes qui font collection de bénévoles sans les prêter ou sur les éleveurs de poulets qui ne donnent pas de volatiles à leur prochain(il y a un gros élevage de poulets à l’ association) .Au moins j’ aurais un aperçu des talents de négociatrice de la sœur, et même peut être une agréable surprise.

15 janvier, 2011

Le goudron du pauvre

Classé dans : Non classé — lerouxmj @ 14:02

 

 

Un de mes voisins est décédé, et suivant l’habitude ,les gens se rendent à son domicile pour soutenir la famille. Mais le défunt est connu, ancien ministre très estimé, donc beaucoup d’allées et venues en perspectives, sur une avenue qui tient plus du terrain vague cabossé que des Champs-Elysées. La municipalité avait reçu des fonds pour goudronner cette avenue et depuis peu, sur le cadastre, elle est indiquée goudronnée, sur le cadastre seulement, et que sont devenues les subventions ? Avec un défilé incessant de grosses voitures officielles, ça fait désordre. Qu’à cela ne tienne, il y a toujours une solution : de gros engins nivellent la voie et elle sera goudronnée….avec le goudron du pauvre ! de la mélasse de sucre ou canne à sucre, ça a la couleur du goudron, ça pourra donner le change au moins 2 jours, et après, les riverains subiront des odeurs de fermentation bien désagréables,nos pneus seront bien sucrés, mais à moins d’ un autre décès important dans le quartier ,la municipalité aua sauvé la face .

13 janvier, 2011

à chacun ses rêves

Classé dans : Non classé — lerouxmj @ 10:20

En ce début d’année les mails de vœux sont pleins d’inédits. Fidèle, jeune femme camerounaise que nous avons connue gamine à Douala, et qui continue régulièrement à faire appel à Euriel en cas de coup dur, veut..un mari ! Et André ancien gardien de notre maison à Douala, qui est arrivé à passer en Espagne dans des conditions très dangereuses, qui vient tous les 2 ans en vacances à la maison cherche un investisseur pour des mines d’or. Voici  des extraits de leur mails, on a beau être blasé on est encore surpris de temps en temps :

«  En cette nouvelle année, je vous souhaite: l’amour, le bonheur, et la longévité. à toi et à ta maman
De mon côté tout ce porte pr le mieux, si depuis je ne t’écrivais pas,c’est parce que ma fille était gravement malade(elle avait la rate) qui lui donnait constament la fièvre. ….
S’il te plait j’ai besoin que tu me trouves un homme responsable et sociable à ton choix.
gros bisousssssssssssssssssssssssssssssssssssssss. »

 

« bonne et heureuse année 20011 avec meilleurs voeux de prosperité et de longevité,j´ai besoin de vos nouvelles.moi, les fetes m´ont trouvées en brousse de l´andalucia recolté les olives c´est hier que je suis sorti maintenant je suis á zaragoza.bonne et heureuse année á tous le menbre de votre famille. je veux bien retourné chez moi .est ce que vous pouvez nous trouvé un investisseur qui peut venir exploité avec nous une carrière dans mon village paternelle dont le projet elaboré par mon frere de kinshasa est avec moi,si vous voulez je vous le passe oú bien je parle avec mon frère pour vous mettre au courant du projet. »

3 janvier, 2011

résolutions

Classé dans : Non classé — lerouxmj @ 11:26

 

Comme il est de tradition en ce début d’année, passons à quelques bonnes résolutions :

*Faire monter le son de la sonnette ou obtenir de Jean Baptiste qu’ il fasse soigner sa surdité, au passage vérifier sa vue pour limiter la casse  des  assiettes, obtenir son âge exact ,ses 58 ans officiels pourraient bien être majoré de 10 ans sans que ça choque, et arrêter de mettre de l’ ordre dans mes papiers(arracher toutes les pages écrites de mon carnet d’ adresses pour que ça fasse plus propre ne m’ a pas plu ,surtout quand les araignées sont laissées tranquilles, elles, et tissent toutes les toiles qu’ elles veulent sans être inquiétées

*Obtenir des religieuses des renseignements fiables sur leurs projets pour leur école, elles lancent des SOS pour obtenir des bénévoles et des parrainages, mais dans quels buts précis ?

* Augmenter le vocabulaire de mes élèves de terminales d’au moins 3 mots : ponctualité, assiduité et reconnaissance. Sur 12 élèves à qui je donne des cours de soutien bénévolement, il y en a toujours 2 ou 3 en retard et 2 ou3 absents. Quand à dire merci, on en est loin, ici c’est un mot inconnu. A force de voir toutes les associations débouler sur la ville, ils trouvent normal de recevoir et de profiter du système sans contre parties.

*Apprendre au moins une nouvelle technique : j’hésite entre couture -j’ aimerais bien faire des robes mettables à mes petites filles- et bronze- on est dans une ville de bronziers et prendre des cours est facile, pas toujours très confortable, car il fait chaud et encore plus quand on fait fondre le métal dans un moule près du feu, mais que de beaux objets on peut faire !-

*Me laisser contaminer et partager la joie de vivre, la gentillesse et l’insouciance des « bobolais. »

 

 

Association S.O.S Animaux ... |
unafam29 Le Blog |
Centre social UNICITES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | partageonslaventure
| Association des Infirmier(e...
| T T G - Tennis de Table Gue...