bonjour madame tranquille

Bienvenue ,partagez les moments sympas de mon séjour au Burkina

10 mars, 2019

Merci amies du club de tricot

Classé dans : Non classé — lerouxmj @ 18:41

Merci  amies du club de tricot de mon village :

Etape1 : Les « tricoteuses » ont fait des carrés au crochet pour ensuite les assembler et  former un carré de 30cm de côté.

Etape 2 : Une monitrice de couture et les élèves ont cousus ces carrés sur de la percale pour en faire des porte bébés.

Etape3 : Faute de couveuses et vu le nombre élevé de prématurés, on utilise la méthode kangourou pour essayer de les faire survivre. Mon amie pédiatre qui les suit apprend aux mamans comment installer les bébés sur leur poitrine et comment  les maintenir bien au chaud en particulier dans les portes bébés qui ont un très grand succès.DSCN2214DSCN2215OLYMPUS DIGITAL CAMERA

28 février, 2019

Lueur d’ espoir pour Cécile

Classé dans : Non classé — lerouxmj @ 17:55

Cécile est toujours « en stage » chez un couturier, elle travaille sans être payée. Elle est venue me voir à l’école, semblait calme et beaucoup moins stressée que d’habitude .Elle nous avait habituée aux conflits et revendications en tous genres et ce n’est plus le cas. Elle a pu repartir vivre chez sa mère qui pendant les trois ans de l’internat ne s’était pas soucié d’elle. Elle a un copain qui travaille puisque c’est un homme habillé, elle semblait très fière et moi bien perplexe. Et puis j’ai compris qu’il était habillé .. d’un uniforme car c’est un militaire. Chez son couturier, elle est avec une de nos anciennes bonnes élèves qui commence à avoir sa propre clientèle et qui se fait aider par Cécile et la paie un peu. Mais que faire de cet argent et des quelques économies qui vont avec. La maman a résolu le problème en le dépensant. Il a fallu plusieurs entrevues avec elle pour qu’elle comprenne l’intérêt pour Cécile d’économiser et de monter son propre atelier. On lui a même fait miroiter un complément de notre part pour accélérer le mouvement. On  a un peu d’espoir que ça marche

20 février, 2019

Echange fille contre garçon

Classé dans : Non classé — lerouxmj @ 17:58

La maman d’Ousmane veut un rendez-vous. Je suis un peu surprise car jusqu’à maintenant elle n’est venue à aucune réunion et ne s’est pas manifestée. Elle veut me faire faire des économies, je crois avoir mal compris car son français est hésitant : je dois arrêter de parrainer son fils car il est en cinquième et les frais de scolarité jusqu’au bac vont être élevés. En échange mon association doit financer le mariage de sa fille. Elle lui a trouvé un « parti » très bien, qui a de l’argent. Et la fille qu’en dit-elle ? Elle est très heureuse de faire plaisir à sa mère et doit arrêter ses études, elle est en première et coûte trop cher, donc il faut la caser au plus offrant et éblouir les voisins avec un beau mariage. La soudaine passion d’Ousmane pour la mécanique  commence à s’expliquer : il subit la pression familiale. J’ai donc refusé en bloc toute la transaction et attends la suite.

9 février, 2019

Jeune gendarme

Classé dans : Non classé — lerouxmj @ 9:27

En ce moment dès qu’on sort de la ville il y a des contrôle de police, surtout pour les passagers des bus qui doivent descendre, montrer leurs papiers et faire la queue pour remonter dans le bus, ça peut prendre des heures. En général les voitures particulières sont épargnées, sauf quand un jeune gendarme veut faire du zèle et fouiller nos valises. Notre chauffeur a une méthode bien à lui de lui couper les ailes et lui pose des questions surprenantes : de quel village tu viens ?ça c’est très classique, si c’est la même ethnie que soi, on palabre et fin du contrôle. Pas de chance, ethnie différente ! Quel est ton nom ?réponse :Robert. On lui montre un chapelet sorti on ne sait d’où et question suivante : tu es baptisé ?réponse : non. Air scandalisé du chauffeur : tu n’es pas baptisé et pourquoi ? Et là, fin du contrôle, le gendarme tremblant nous indique de partir. S’il s’était appelé Ali ou Mohamed, on ne saura pas ce qui ce serait passé.

8 février, 2019

Jolies antilopes

Classé dans : Non classé — lerouxmj @ 17:05

cobe (9)cobe (2)

Parc naturel

Classé dans : Non classé — lerouxmj @ 16:43

Un peu de tourisme dans une réserve d’animaux à Nazinga. On a croisé des troupeaux d’éléphants, comme ils avaient des petits, il y avait toujours un mâle qui chargeait avec des barrissements assourdissants, pour nous faire fuir. Mon co-touriste avait des lunettes surement mal réglées ou était particulièrement zen,en tout cas il voulait sa photo d’éléphant nous chargeant. Par chance, notre chauffeur était sur la même longueur d’ondes que moi et après avoir dit 2 fois : avec des petits ils sont dangereux, il partait le plus vite que son 4*4 lui permettait. Ouf !

On a aussi vu beaucoup d’antilopes, difficiles à photographier car très rapides. Seuls les cobes defassa avec leur démarche de lama et leur pelage de peluche n’étaient pas farouche et ont pris la pose.

13 janvier, 2019

Suivi des élèves

Classé dans : Non classé — lerouxmj @ 11:52

J’ai fait une petite réunion avec nos élèves parrainées, il faut vraiment leur tenir la main pour qu’elles se décident à écrire des lettres de vœux et de remerciements. Parmi celles qui ont quitté l’école :Minata qui circule toujours avec son semi tchador noir , qui cousait des tenues clonées sur la sienne , qui ne lui rapportaient pas grand-chose, a trouvé une idée :convaincre ses clientes et voisines de porter de jolies robes sous cette cape noire, donc on est parti pour du clinquant lucratif. Cécile est toujours aussi caractérielle et espère revenir vivre chez les sœurs, elle y a laissé sa machine à coudre et de plus en plus de sachets avec ses vêtements préférés.  Ramata et Victorine sont toujours en « stage » chez des couturiers et continuent à espérer avoir un jour leur atelier. Safiatou qui a du mal à grandir dans son corps et dans sa tête reste à l’école- ça fait 5 ans-avec un statut de petite fille à protéger et semble bien apprécier. Elle fait beaucoup de crochet et on devient des Pénélopes en défaisant discrètement ce qui est trop serré pour qu’elle puisse avancer son ouvrage. Parmi nos nouvelles recrues, Oumou  nous inquiète bien :elle sèche certains cours pour assister aux « causeries d’ Aïdara ».C’est un gourou musulman tellement vénéré que quand il marche, ses fidèles le suivent et ramassent la terre qu’il a foulé pour la disperser chez eux ,car c’est de la terre sainte. Ça fait un peu désordre chez les sœurs qu’une de leur bonne élève soit embrigadée là-dedans.

Injection de bouillon

Classé dans : Non classé — lerouxmj @ 11:06

Vendredi soir, petite soirée autour d’un feu de camp chez mon amie Franca. Le thème de la discussion était : soirée culturelle, ça s’est vite transformé en soirée vantant les mérites de la tradition, car bien sur les jeunes ne respectent plus rien. Il faut donc lutter contre les pratiques de ces jeunes, c’est-à-dire contre la drogue, contre la dépigmentation de la peau parce que plus on a la peau claire et plus on est beau à la télé, et contre les « injections de bouillon » pour avoir une meilleure « assise ». C’était la première fois que j’entendais parler de ce supposé fléau, au moins ça n’atteindra pas l’Europe, avoir un fessier volumineux ne fais pas partie des priorités de mes petites filles.

3 janvier, 2019

Lettres de voeux

Classé dans : Non classé — lerouxmj @ 15:20

En ce début d’année j’avais convoqué les sixièmes et cinquièmes pour rédiger ensemble les lettres de vœux pour les personnes qui les parrainent. Je voulais aussi qu’ils réfléchissent un peu et donnent des infos sur eux, et éviter ainsi 2 pages de « que Dieu vous bénissent »et toute une litanie de gens que Dieu devait bénir, y compris Macron. J’ai eu quelques surprises : Ousmane qui voulait être journaliste a travaillé chez un mécanicien pendant les vacances et veut être « un grand mécanicien ».Ali qui a été à  un séminaire d’instruction coranique pendant les vacances veut maintenant du haut de ses 12ans que ses sœurs et sa mère le respectent. Zoénabou maintenant que son père est reparti au village a enlevé son voile. Sô voulait absolument savoir comment les français « se comportent dans leur cour », c’est-à-dire dans le jardin familial. Elle nous dit qu’elle respecte et obéi à sa famille et ça semble lui couter beaucoup. Jean Eric a eu comme cadeau de fête 2 bouteilles de coca cola et ça lui a semblé être un bien beau cadeau. Quand à moi,J’ai offert des stylos 4 couleurs à tous , ils en étaient très fiers.

23 décembre, 2018

Nos protégés

Classé dans : Non classé — lerouxmj @ 11:38

Première réunion avec les nouveaux élèves parrainés : les religieuses qui habitent dans un quartier très pauvre et qui connaissent bien les familles et leurs difficultés ont proposé de faire la sélection. J’avais suggéré de choisir des filles bonnes en math et je me retrouve avec des garçons qui se passionnent pour l’histoire. Oui, m’explique-t-on, mais ils sont handicapés et marchent très mal .Je ne vois pas le rapport, ça n’en fait pas des filles pour si peu. En plus ils se disent bons en histoire, or dès qu’un élève ne suit pas en classe il se dit bon en histoire, c’est mauvais signe que dès la sixième mes « protégés » me parle de leur souhait d’être prof d’histoire. J’ai aussi retrouvé les 3 élèves de Cinquième parrainés eux aussi. Ousmane fait de l’escrime, je ne savais pas que c’était possible et il semble oublier que ce n’est pas pour ça qu’on le parraine. Zenabou, qui en sixième avait un petit voile sur la tête qui lui allait très bien, a maintenant un horrible voile islamique blanc qui enserre complètement le visage. Son père était présent à la réunion, mais ne parle pas français, c’est donc difficile de lui demander si sa fille fait des études pour travailler plus tard ou pour avoir plus de valeur quand un garçon devra payer la dot. Jusqu’à maintenant elle est très douée en classe, espérons qu’elle puisse continuer. Sô, reste semblable a elle-même :elle a été parrainée après avoir expliquée qu’elle vivait seule avec sa sœur ,que toutes les deux se battaient pour étudier contre l’avis des parents qui voulaient les renvoyer au village, donc attendrissement général. Cette année version très différente : elle habite chez son frère après avoir passé un an chez un oncle tyrannique qui l’obligeait à faire le travail de la maison l’empêchant ainsi de travailler. Quand on ment, il faut avoir de la mémoire, ou de très bons résultats scolaires pour esquiver les questions. Sô, je te surveille toi et tes mensonges, et ne me dis plus que tu veux être prof d’ histoire !

12345...25
 

Association S.O.S Animaux ... |
unafam29 Le Blog |
Centre social UNICITES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | partageonslaventure
| Association des Infirmier(e...
| T T G - Tennis de Table Gue...